Atangla Index du Forum

Atangla
Le forum qui parlera d'Atangla ~

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ils vont nous retrouver.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Atangla Index du Forum -> RP - Atangla, 20 ans après -> En avant ! -> Plaine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 237
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Lun 5 Mar 2018 - 17:56    Sujet du message: Ils vont nous retrouver. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
- Allez, on y est presque.

Cihan adressa un sourire rassurant à son camarade, à qui il venait de soigner une plaie. 
- Ils vont venir nous chercher.
Sa gorge se noua.
- Je l'espère.
Le guerrier posa une main sur l'épaule du médecin royal.
- Si notre médecin perd espoir... alors nous devons être là pour l'aider à le retrouver. 
Les survivants se sourirent.

Ils avaient été déplacés de nombreuses fois. Des guerriers avaient été tués lorsque le campement avait été attaqué, d'autres avait rendu l'âme sous la torture qu'on leur infligeait. Ils n'étaient plus qu'une dizaine. 
Serfane les regardait depuis le coin de la pièce. Elle se redressa et regarda le plafond. Elle pouvait le toucher de sa main. On aurait dit un énorme rocher, plat, sous lequel ils se trouvaient. Il y avait un creux dans la montagne de gravillons qui servait de mur.
- ... S'il y a de la lumière, alors c'est qu'on peut voir de l'autre côté. Ca veut dire que ce ne doit pas être très épais. 
Elle s'approcha du trou lumineux.
- ... HE-
Cihan plaqua sa main sur la bouche de la Djorg.
- Surtout pas ! Si personne n'est à proximité mis à part l'Organisation, ils nous tueront tous d'un coup ! Si on reste là bien sagement, on a encore une chance de s'en sortir !
- Si on nous retrouve !
L'élan de spontanéité du médecin en prit un coup. Il baissa les yeux honteusement. Serfane le regarda avec détresse. Elle posa une main sur la pierre, les yeux dans le vague.

- ... Depuis combien de temps, sommes-nous enfermés ?
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 237
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Jeu 8 Mar 2018 - 17:16    Sujet du message: Ils vont nous retrouver. Répondre en citant

- Plic -

- Ploc -

- Plic -

- Ploc -

Seulement le bruit des gouttes, formées par l’humidité de la roche, résonnait dans la caverne.
Déjà trois décès. Que les haineux avaient mis du temps à éloigner, après les plaintes des prisonniers.
La poussière s’accumulait, mais elle formait une couche humide sur les guerriers, qui pestaient à chaque nouvelle découverte de ce contact. L’un d’eux avait commencé à compter leurs jours de détention. Il s’étaient arrêté après avoir tracé le deux-millième trait. Sa craie était devenue trop petite.

Cihan toussa.
- Ils vont bien finir par nous faire sortir de là…
Il sentit sa manche, grimaça.
- Evitez à ces trucs de rester au contact de votre peau trop longtemps. On n’est pas faits pour vivre dans un milieu pour amphibiens.
- Dans quel but ils nous gardent ici ?
- Personnellement je préfère ça plutôt que mourir, y’a encore l’espoir de s’en sortir.
- Tu parles d’un espoir, faudrait qu’on nous retrouve déjà.

Ils se forçaient à se parler, quotidiennement. C’était leur seul lien avec le reste du monde : la parole. Désormais régnait la peur de ne plus savoir parler, de perdre la voix, de ne plus être entendus… Et alors là, ils seraient foutus, pour de vrai.
Serfane retira la poussière sur son bras. Plusieurs petites fleurs tombèrent sur le sol lors de son geste. Elle les observa longuement, une once crainte passant sur son visage. Un autre guerrier gratta son bras couvert de plaques brunes.

- Vous pensez qu’ils sont partis à notre recherche ?
- Ca me semble évident, ça fait longtemps qu’on a disparu ! Combien de temps je ne sais pas, mais assez longtemps pour que ça soit inquiétant.
- En même temps, on est censés être en mission d’espionnage… On n’a pas précisé le temps que ça devait durer.
Le guerrier se tourna vers son camarade.
- … Cinq ans. Ca fait plus de cinq ans et six mois qu’on est là. Ils ne PEUVENT pas penser que nous sommes encore en mission. Surtout vu l’état dans lequel ils ont mis le camp ! Ils doivent peut-être penser qu’on est morts, et qu’on ne reviendra jamais ! Alors… ils n’ont aucune raison de nous chercher !!
- Ils nous chercheront.
Serfane les rejoignit avec un sourire certain.
- J’en suis sûre. N’oubliez pas qu’il y a des têtes brulées parmi les recrues, comme nous. Ils sont bornés, alors ils nous retrouveront.

N’est-ce pas, Nosmaël ?  

Tandis qu'elle fixait le plafond en pensant, Cihan lui sourit.
- C’est vrai. Ca va bien se passer.
Il se mit à tousser, régurgita quelque chose.
- Ca va ?
- O-oui ne vous en faites pas ! C’est rien.
Il essuya rapidement le sang de sa main. Il se tourna vers les autres.
- Je suis le médecin. Si quelque chose ne va pas, dites-le-moi.

Et sous le silence qui venait d’alourdir l’atmosphère, il ajouta.

- … Ou bien pour la suite, je vais vous transmettre mes connaissances.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 237
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Ven 30 Mar 2018 - 00:31    Sujet du message: Ils vont nous retrouver. Répondre en citant

- Je suis las... de ce temps qui passe.
Je suis usé, par toute cette vie de fuite,
de course-poursuite.


Il regarda ses doigts, dont les écailles s'usaient avec le temps. Un Qyka se tenait aux côtés du semi-Yalph, il le regardait sans prononcer le moindre mot. Son chef avait pris en âge, beaucoup, en quelques années. Un simple Lauc n'aurait pas pris tant d'années en un même laps de temps.
Mais Lundeck est mi-Yalph, mi-Vialvis. Alors il se sentait épuisé plus rapidement que ses camarades. Mais il continuait à les tenir en respect. Parce qu'il continuait à s'exercer, pour rester fort. Parce qu'il le savait.

Un jour, il viendrait.

Ca ne pouvait pas se passer autrement.

- Sept années, et quelques mois, durant lesquels vous m'avez permis de retrouver ma liberté.

Le haineux leva la tête vers le ciel.
- Et personne n'est arrivé jusqu'ici. Est-ce qu'ils auraient arrêté de nous chercher ?
Lundeck sembla avoir un moment d'absence, avant de pouffer.
- Lâches. Ca lui ressemblerait tout autant, tiens. Il a sans doute tourner la page...


- ... en nous laissant pourrir ici.
- Ne dis pas ça Serfane...

La Djorg fixait le sol, les yeux lourds de réflexion. La pièce pestait la décomposition.
-
Il ne reste plus que nous deux. Nous étions onze quand ils nous ont embarqués.
Sa respiration se faisait plus difficile. N'importe qui l'aurait remarqué. Mais elle, elle semblait s'en être accommodée.
- Ce n'est qu'une question de temps avant qu'on y passe aussi.
Le médecin la regardait avec peine. Il n'essayait plus de la contredire. C'est lui qui donnait l'espoir, les premiers mois. Elle l'avait aidé à garder la tête haute les années suivantes. Il avait tout fait pour qu'elle garde cet espoir en elle. Puis le temps avait continué à s'écouler. Sans laisser de trace d'espoir récompensé.
Il tenta le tout pour le tout.
- Et Nosmaël ?

Les doigts de la Djorg se crispèrent sur la pierre.
- N'en parle pas.
Cihan l'observa avec peine.
- Il n'est pas là. Il doit bien y avoir une raison. Il doit avoir trouvé une autre gonzesse.
Elle tourna le visage avec colère.
- Je ne devais être qu'une fille de passage. Il a dû trouver quelqu'un d'autre.
- Mais et son obsession dont tu m'as parlé ?
- ... Ca a dû lui passer.

Serfane s'adossa contre la roche.
- Ecoute, Cihan. Ils ont arrêté de nous donner à manger tous les jours, c'est à peine s'ils nous donnent à boire. On. va. y. passer. 
Elle soupira en tournant la tête.
- Ce n'est qu'une question de temps.
- Tu sais ce que j'aime chez toi ?

Les deux prisonniers tournèrent la tête. Lundeck les observait en souriant.
- C'est que tu es réfléchie, et bien consciente de ton sort. Bien sûr qu'il ne viendra pas, il passe son temps à trahir les camps. Peut-être que ça l'arrange bien que tu sois morte. c'est Nosmaël après tout.
La Djorg se pinça les lèvres. On sentait bien que malgré sa colère, elle refusait de croire à cette image que son Qyka laissait supposer. Elle baissa les yeux pour préférer fixer la pierre. Cihan rétorqua.
- Pourquoi nous garder en vie alors ?
- Parce que c'est une belle expérience de vous voir dans cet état, au fil des jours. L'évolution de la pensée dans la détresse. J'en ferai une thèse lorsque vous mourrez. Personne ne vous aura retrouvé, je ne sentirai plus la charogne parce que je serai enfin loin de vous, et je reprendrai une vie tranquille.
- T'es vraiment un monstre...
- C'est bien pour ça que je suis là devant vous.
Il tourna les talons. Serfane le regarda s'éloigner, avant de se mettre en boule sur le sol, provoquant au passage une forte chute de fleurs de glycines.

- ... Ca va aller ?
- Non.


Lundeck remonta dans sa loge, une pièce aménagée dans la terre, éclairée à la bougie, avec aucune fenêtre. Tout indiquait qu'il s'agissait d'une galerie souterraine. Il s'affala sur un siège rappelant un trône que trop connu par l'ancien Diable des Cieux. Puisque son propre maitre l'avait occupé durant des décennies. Il se tourna vers son bureau où un rapport avait été posé. Un sourire orna son visage, il se mit à le lire. Son regard se fit plus sévère.
- ... Oh, un des nôtres a péri.
Alors... Il nous cherche toujours.


Il leva la tête en souriant, puis se tourna vers un confrère Yalph.
- Bien. On va l'aider, alors, et lui donner une nouvelle piste. Je compte sur toi.
- ... Entendu.

- Tu penses qu'il veut l'attirer ici ?
- Il ne nous cherche pas.
- Pas nous. Lui.
- ... Alors on s'en moque de nous ?
- ... Il va bien falloir se dire ça... Ecoute, Serfane.

La Djorg, décidément dépitée mais de plus en plus consciente de la situation, leva la tête.
- Tu es une Djorg des plantes. Comme moi. On a une chance de s'en sortir. Minime. Mais elle existe.
- ... Laquelle ?

- Il faut abandonner nos corps, jusqu'à ce qu'on nous retrouve un jour.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:14    Sujet du message: Ils vont nous retrouver.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Atangla Index du Forum -> RP - Atangla, 20 ans après -> En avant ! -> Plaine Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com