Atangla Index du Forum

Atangla
Le forum qui parlera d'Atangla ~

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Étranges retrouvailles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Atangla Index du Forum -> RP - Atangla, 20 ans après -> En avant ! -> La Terre des Clarghs -> Shiroyuki
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tilyane
Séraphin
Séraphin

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2009
Messages: 660
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Race: Ibra (Ombre)
Autres races: Un lézard

MessagePosté le: Jeu 8 Mar 2018 - 00:26    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
~ Précédent ~

Parti depuis les marais, le Jeppie stoppa sa course entre Staclane et la capitale, au bord d'un point d'eau. Tandis qu'il s'abreuvait, Nosmaël se rinça le visage, les mains et la surface de ses rangers, des taches de sang qui avaient commencé à sécher. Ceyles se tenait plus à l'écart, sûrement pour se rincer la bouche et se remettre de ses émotions, parce qu'il fallait bien l'admettre, Nosmaël faisait vraiment peur quand il se sentait dépassé par les évènements.
Le reflet du visage du qyka ne resta que quelques secondes, il avait beaucoup de mal à supporter sa propre image. Comment elle avait fait Serfane ? Et les autres? Heureusement qu'il baisait dans le noir, parce qu'imaginer une telle tête de psychopathe prendre son pied, c'était même pas en rêve.
Avant de repartir, il se dit que quand même, après l'avoir entendue vomir à cause de ses merveilleux exploits, fallait peut-être faire un geste.

- Heh, Ceyles. Je suis pas toujours comme ça hein? Enfin... J'aurais pas dû faire ça, désolé.

Oui, le type il tue quelqu'un, il dit qu'il est désolé.

Bref, le duo reprit son parcourt jusqu'à Shiroyuki. Comme il avait encore des tâches sur ses vêtements, Nosmaël avait retiré sa veste et l'avait attachée autour de sa taille, on ne remarquerait pas le sang dessus du premier coup d'oeil comme ça, vu qu'en dessous, il portait un marcel Immaculé.

- Ben ça m'avait pas manqué. J'espère qu'ils vont pas me contrôler...

Il n'aimait toujours pas Shiroyuki, et Shiroyuki lui en voulait encore, et à raison, mais grâce à Ceyles, il savait où aller. Elle attacha la monture et les deux qyka se rendirent à la demeure de l'envoyée.

- Tu penses que ton père est là ?
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 199
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Jeu 8 Mar 2018 - 01:18    Sujet du message: Re: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Heh, Ceyles. Je suis pas toujours comme ça hein? Enfin... J'aurais pas dû faire ça, désolé.
L'interlocutrice hocha la tête dans une petite moue. Elle s'en doutait bien, mais... comment dire... Ca restait carrément flippant. Après tout, elle était jeune par rapport à lui, elle n'avait que 17 ans. Elle se passa une main sur le visage qu'elle inclina vers le sol, mal à l'aise.
- Ca ira...
Elle garda l'objet bien au fond de sa sacoche. Elle en parlerait plus tard... sans doute.



Ben ça m'avait pas manqué. J'espère qu'ils vont pas me contrôler...
- Tu es avec la fille des patrons, oublie pas.
Elle avait beau être jeune, elle avait quand même déjà un sacré caractère. Une fois le jeppie posé à l'écurie, ils se dirigèrent vers la maison familiale.
Tu penses que ton père est là ?
- Y'a qu'un moyen de le savoir.

Elle toqua. Puis elle se tourna vers l'astre lunaire.
- ... En même temps, vu l'heure, c'est pas dit qu'il réponde.
La poignée se tourna.
- Ah.
Amnaysia passa sa tête fatiguée par l'entrée. Elle cligna des yeux en regardant les deux individus. Enfin surtout l'ancien traitre. Vêtue d'une robe de chambre, il était évident qu'elle dormait avant qu'ils arrivent.
Elle s'écarta de la porte pour les laisser entrer rapidement, puis elle referma derrière eux.
- Bonsoir, Nosmaël.

Aucune rancœur dans la voix. Amnaysia n'était pas du genre à lui faire porter un poids pendant des années. Elle savait très bien qu'il avait été là lors de la disparition d'Ashel, qu'il n'avait rien pu y faire. Elle avait bien compris que la disparition de Serfane devait lui peser énormément. Elle se frotta les yeux et interrogea sa fille du regard.
- Il est là papa ?
- Qu'est-ce que tu sens ?
- Moi ? Ah, c'est rien, c'est juste...
La mère s'approcha et renifla sa tête en grimaçant.
- Vous étiez au marais ?
- Oui, voilà, mais c'est justement pour ça qu'on...
- Va te laver, tu empestes les égouts.
- Mamaaann !
- Tout de suite.
La petite monta en bougonnant et tapant du pied.
- Et retire tes chaussures dès que tu es montée !
- OUI CA VA !

D'un simple regard, elle fit signe à Nosmaël que la demande était valable pour lui aussi. 
- Je te sers quelque chose ?
Elle se tourna vers la cuisine.
- Haukar est parti à Luba à la tombée de la nuit. Il devrait rentrer d'ici demain, tu peux rester ici en attendant. Je doute que les trajets jusqu'à DemeurOmbre doivent être très reposant... En quoi on peut t'aider ?

Elle s'adossa au buffet de la cuisine pour lui faire face, prête à entamer la discussion. 
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tilyane
Séraphin
Séraphin

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2009
Messages: 660
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Race: Ibra (Ombre)
Autres races: Un lézard

MessagePosté le: Sam 10 Mar 2018 - 10:50    Sujet du message: Re: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Vu le temps qui passait entre le moment où Ceyles toquait à la porte et celui où elle s'ouvrit, Nosmaël se sentit un peu coupable d'arriver si tard. Amnaysia était devenu l'ombre d'elle même depuis la disparition de son fils, et c'était bien légitime qu'une héroïne aussi légendaire se repose enfin, surtout après un évènement aussi tragique. Et clairement, les deux qykas l'avaient tirée d'un sommeil bien entamé.

- Bonsoir, Nosmaël.
Bonsoir, dame Amnaysia, pardon de débarquer à l'improviste à une heure aussi tardive.

Il n'avait pas perdu son respect et estimait qu'elle le méritait grandement depuis qu'il avait changé de camp. Cependant, même si elle ne nourrissait aucune animosité envers lui, il estimait avoir fait assez de conneries contre l'autorité shiroyukienne pour se rapprocher de l'envoyée en tant qu'amis, le temps d'assumer pleinement ses méfaits, il préférait rester cordial. Il entra et suivit avec une pointe discrète d'amusement l'échange entre Ceyles et sa mère, puis pouffa de rire quand l'adolescente monta en pestant.

Ne vous inquiétez pas, je ne compte pas garder une telle odeur plus longtemps.

Dit-il en souriant.

-Je te sers quelque chose ?
Volontiers. Un gin ou un whisky si vous avez...

En vérité il tuerai (haha) pour un steak mais un petit verre serait déjà un réconfort après une journée aussi pourrie.

- Haukar est parti à Luba à la tombée de la nuit. Il devrait rentrer d'ici demain, tu peux rester ici en attendant. Je doute que les trajets jusqu'à DemeurOmbre doivent être très reposant... En quoi on peut t'aider ?

L'ancien traître tira une chaise avec l'accord d'Amnaysia pour se poser un peu.

Ah c'est très gentil. Pour faire court, on aurait des pistes sur la position de l'organisation de la haine, et je dirais même que nous avons de quoi remonter jusqu'à Lundeck, mais pour ça il nous faut des hommes. Et je me demande si nous ne devrions pas faire alliance avec d'autres armées pour passer la zone au peigne fin.

Ses cernes trahissaient son envie d'en finir au plus vite, qu'il puisse enfin mener sa vengeance et partir se coucher une bonne fois pour toute.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 199
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Sam 10 Mar 2018 - 14:23    Sujet du message: Re: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Un gin ou un whisky si vous avez...
La mère ouvrit un placard pour en sortir une bouteille de whisky. Elle lui apporta un verre et le servit devant lui avant d'aller se servir un plus petit verre. Une gorgée, perdue dans ses pensées, avant d'écouter ce que le Qyka avait à dire.


Pour faire court, on aurait des pistes sur la position de l'organisation de la haine, et je dirais même que nous avons de quoi remonter jusqu'à Lundeck, mais pour ça il nous faut des hommes. Et je me demande si nous ne devrions pas faire alliance avec d'autres armées pour passer la zone au peigne fin.

Amnaysia sembla réfléchir un instant avant de quitter la pièce pour se rendre dans un petit bureau, et en sortir une carte. En tant que mère, il aurait paru normal que tout ce qui touchait le travail restait à la caserne. Mais là on parlait d'Amnaysia, Envoyée des Clarghs qui n'a vécu que pour vivre dans le monde depuis ses 15 ans. Alors il était d'autant plus logique... qu'elle ramène des cartes chez elle.
Elle l'étala sur la table.
- Ma carte détaillée de la région de Staclane est à mon bureau, au camp.
Voilà qui paraissait quand même plus raisonnable. 

Le temps d'analyser la carte, elle recula, une main sur le menton. 
- D'autres armées... Les guerriers de l'espoir regroupent déjà beaucoup de monde. Je ne sais pas si ici on pourra en trouver plus, sachant qu'il en faut aussi pour garder la ville.
Elle leva la tête vers le plafond.
- ... Cependant... 

Amnaysia prit une chaise pour s'asseoir à son tour, elle regarda Nosmaël dans les yeux.

- Sais-tu pourquoi j'ai été choisie pour guider les Clarghs ?

Elle marqua une pause, le temps de le laisser réfléchir.

- ... Parmi les Clarghs, se trouvait le Clargh de l'Invocation. Avant que je ne grandisse à Warrux, il était mon frère, que j'ai perdu de vue et de ma mémoire lorsque Luba a été mis à flammes. Son don s'est révélé plus tard. Et profitant de ce pouvoir, il a invoqué les Esprits, qui devaient désigner le nouvel Envoyé des Clarghs, afin de leur demander de me choisir moi, afin de me retrouver.
Elle souffla.
- Mais parmi les Esprits, se trouvait également la Prêtresse de la Déesse Kareeda, ayant elle-même perdu son frère il y a des années de cela.
La chef en vint aux faits.
- ... Et ce fameux frère, c'est celui qui a fondé l'Organisation de la Haine, Kami Déséha.

Silence.

- Aujourd'hui il dirige la Cité des Anges, depuis la disparition de sa sœur... Je ne sais pas si c'est une bonne idée, mais il est peut-être toujours possible de lui en toucher deux mots, afin de savoir si ses anges peuvent nous aider.

Amnaysia reprit une gorgée.
- Qu'en dis-tu ?
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tilyane
Séraphin
Séraphin

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2009
Messages: 660
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Race: Ibra (Ombre)
Autres races: Un lézard

MessagePosté le: Mar 13 Mar 2018 - 19:34    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Nosmaël remercia Amnaysia, leva brièvement son verre à sa santé puis but une gorgée. Qu'est-ce que ça pouvait être réconfortant le whisky... Était-ce une consolation régulière pour l'envoyée ou buvait elle juste pour l'accompagner ? Il ne chercha pas de réponse mais se posa tout de même la question.
Après avoir pris la parole, il suivit la lauc des yeux, se demandant ce qu'elle était partie chercher, une carte visiblement.
Il n'était guère surpris, lui même avait de la documentation chez lui, et puis quand on recherche une personne aussi importante que son propre enfant, on s'en donne les moyens.

- Ma carte détaillée de la région de Staclane est à mon bureau, au camp.
... Dans ce cas nous y passerons demain si vous le voulez bien.

Il rebut une gorgée après son petit discourt sur lequel l'envoyée se mit à réfléchir.

- D'autres armées... Les guerriers de l'espoir regroupent déjà beaucoup de monde. Je ne sais pas si ici on pourra en trouver plus, sachant qu'il en faut aussi pour garder la ville.
Disons que l'assaut d'il y a sept ans sur des recrues surentraînées, ainsi que la ville nouvelle des ibras réduite en cendre prouvent une certaine force et organisation de la part de... Enfin vous m'avez compris.
- ... Cependant... 

Il fit face à Amnaysia d'un regard interrogateur, mon dieu, ce qu'elle était fatiguée.

- Sais-tu pourquoi j'ai été choisie pour guider les Clarghs ?

L'ancien traître fit un mouvement de tête pour l'inviter à parler, après s'être justifié :

Je crains de n'avoir gardé que des bribes de propagande de l'organisation sur cette histoire...

Il écouta son récit avec attention. En effet, on ne lui avait pas tout à fait vendu la légende de la même façon, mais sur le dernier point, ils étaient tous d'accord :

- ... Et ce fameux frère, c'est celui qui a fondé l'Organisation de la Haine, Kami Déséha.

En effet, Kami, le jumeau de la déesse, il connaissait.

- Aujourd'hui il dirige la Cité des Anges, depuis la disparition de sa sœur... Je ne sais pas si c'est une bonne idée, mais il est peut-être toujours possible de lui en toucher deux mots, afin de savoir si ses anges peuvent nous aider.

Nosmaël avait le regard qui brillait. Aussi détaché de sa vie de haineux soit-il, Kami avait été un modèle pour lui, avant d'avoir rejoint les anges. Il s'identifiait d'autant plus à lui depuis qu'il avait changé de voie, comme le diable des cieux. Si ils arrivaient à le convaincre, ce qui lui semblait fou, il sentirait comme un accomplissement énorme dans sa vie quelque part. Il vida son verre d'une traite.

- Qu'en dis-tu ?
....Que... Que je vais me laver et me coucher rapidement si je veux être convaincant auprès de Kami demain.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 199
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Jeu 15 Mar 2018 - 14:53    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

....Que... Que je vais me laver et me coucher rapidement si je veux être convaincant auprès de Kami demain.
Amnaysia ne put s'empêcher d'émettre un petit sourire sous cette motivation soudaine.
- Par contre, j'ai dû parler à Kami que deux fois depuis le début de son règne. Je connaissais mieux sa soeur, pas lui...

Elle souffla, comme si d'un coup elle sentait un énorme poids sur ses épaules. Les paroles de Nosmaël lui tournaient en tête.


" Disons que l'assaut d'il y a sept ans sur des recrues surentraînées, ainsi que la ville nouvelle des Ibras réduite en cendre...
 
 
L'Envoyée des Clarghs fixait le vide. Elle regarda le Qyka du coin des yeux avec peine. Lui aussi, au final, avait perdu quelqu'un d'important, dans cette attaque. Quelqu'un de plus important que les Ibras de la ville hors des ténèbres. Elle se leva pour se diriger vers un mur, contre lequel se trouvait un meuble, sur lequel était positionné un bol de cendres, ainsi que de nombreux petits vases avec de petits bouquets de fleurs de toutes les couleurs. Elle tira un rideau qui cachait le mur, et dévoila un trombinoscope. Il y avait une photo de groupe, ainsi que de chaque soldat qui avait péri il y a 7 ans. Elle s'était refusée de faire un autel pour son fils, dont elle continuait à croire au retour. Mais pour ces guerriers, Shiroyuki avait retrouvés certains de leurs corps, et c'est pour cela qu'une fleur était accrochée à la photo de chaque soldat concerné. Certains n'en avait pas, comme Serfane et Cihan. Et d'autres encore. Tous arboraient des sourires triomphants. Serfane avait fait sa photo alors qu'elle venait d'être promue pour le bataillon dans lequel elle a disparu. Amnaysia but une gorgée, tout en les regardant.
- ... La ville de DjorgCity nous a aidé dès que nous avons su que le campement avait été attaqué. Parmi les guerriers, il y avait nos confrères, nos amis, nos enfants...
Son regard se voila, elle toucha du bout des doigts la photo de Cihan.
- ... Il y avait même le fils de Lalya... de l'ancienne impératrice Lalya, Clargh de la Lumière. Elle ne se remet pas de sa disparition, je n'ose plus la regarder dans les yeux. 
Elle baissa les siens.
- Ce que je comprends sa douleur...

Un silence passa. Amnaysia souffla puis se tourna vers Nosmaël, pour le regarder dans les yeux.

- Je ferai de mon mieux pour convaincre Kami, mais il nous faudra un dossier solide pour qu'il puisse nous croire et ne pas le faire déplacer pour rien. Quelles sont tes pistes, par rapport à l'Organisation de la Haine ? Qu'est-ce qui te fait dire que tu as retrouvé leur trace ?
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tilyane
Séraphin
Séraphin

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2009
Messages: 660
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Race: Ibra (Ombre)
Autres races: Un lézard

MessagePosté le: Lun 2 Avr 2018 - 20:46    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Nosmaël se leva en posant son verre sur la table, d'un air déterminé.

- Par contre, j'ai dû parler à Kami que deux fois depuis le début de son règne. Je connaissais mieux sa soeur, pas lui...

Son enthousiasme faiblit, il suivit le regard douloureux de l'envoyée. Le sien se perdit également sur le trombinoscope. Il ne s'était pas fait beaucoup d'amis au sein de cette promo. Il évita la photo de Serfane, observant plutôt celle de Delf. Quel type exemplaire lui... qui n'avait pas eu autant de conquêtes que le brun, mais au fond, Nosmaël aurait bien aimé être à sa place, vivre heureux, faire enfin son deuil. Et puis il avait fini par oublier l'armée, et tout ce qui s'en rapprochait, à savoir ses camarades, lui inclut... Ce n'était pas plus mal, le qyka se disait qu'il ne serait pas bon d'avoir une quelconque influence sur le sang de vialvis.
Ashel. Il se sentait déjà plus proche, enfin, du temps où il était encore à la surface d'Atangla... Malgré leur passif plus que chaotique, Ashel était parvenu à l'accepter, lui faire confiance à nouveau, au moins un peu... il n'était pas fils de héros pour rien, c'était un homme de valeur. Pauvre Amnaysia...

Serfane Pia ... Zut, il l'avait vue. Il s'accorda encore quelques secondes de regard sur ce sourire radieux, du jour où elle avait atteint son objectif, être engagée.

- ... La ville de DjorgCity nous a aidé dès que nous avons su que le campement avait été attaqué. Parmi les guerriers, il y avait nos confrères, nos amis, nos enfants... Il y avait même le fils de Lalya... de l'ancienne impératrice Lalya, Clargh de la Lumière. Elle ne se remet pas de sa disparition, je n'ose plus la regarder dans les yeux. Ce que je comprends sa douleur...

Le garçon resta silencieux, puis croisa son regard, effaçant presque instantanément son expression compatissante.

- En sept ans, nous devrions avoir retrouvé suffisamment de forces pour cesser de nous lamenter sur leur sort et passer à l'action, vous ne pensez pas? C'est ce que j'ai choisi, bien que tardivement il est vrai.

Rien qu'à le regarder, ses propos étaient justes. Plus musclé, plus fort, plus déterminé, plus sévère... Malgré ses cheveux longs et sa barbe, il prenait soin de lui, mais n'était-ce pas là un indice d'une vengeance inassouvie? Nosmaël était en effet plus puissant, il se lamentait moins, mais la douleur n'était pas partie. Ses cernes étaient plus creuses que d'habitudes, il dormait très peu, chaque nuit était un long moment d'agonie le temps de trouver le sommeil, harcelé d'idées noires et de pulsions meurtrières, ce qui ne rendait le réveil que plus brutal.

- Je ferai de mon mieux pour convaincre Kami, mais il nous faudra un dossier solide pour qu'il puisse nous croire et ne pas le faire déplacer pour rien. Quelles sont tes pistes, par rapport à l'Organisation de la Haine ? Qu'est-ce qui te fait dire que tu as retrouvé leur trace ?
- Un de leurs sbires nous a tendu un piège au marais, avec des fleurs de glycine. Même si Serfane était encore en vie, elle n'aurait probablement pas la force d'en produire autant que ce que le Yalph nous a balancé. Doit y avoir un endroit pas loin des marais, probablement côté plaine, où il en pousse pas mal... Dans tous les cas ils doivent pas être bien loin. Mais à mon avis, votre fille a peut-être plus d'hypothèses que moi sur le sujet.

Il avait surtout en tête les endroits qui avaient été éliminés, ça laissait peu de possibilités au final.

- Sur ce, veuillez m'excuser.

Il s'inclina légèrement et prit congé, ne supportant plus sa propre odeur.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 199
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Mar 3 Avr 2018 - 09:32    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

En sept ans, nous devrions avoir retrouvé suffisamment de forces pour cesser de nous lamenter sur leur sort et passer à l'action, vous ne pensez pas ? C'est ce que j'ai choisi, bien que tardivement il est vrai.

Amnaysia sortit de ses pensées en écoutant le Qyka. Il avait raison, il fallait se ressaisir. Elle hocha la tête puis partit chercher de quoi noter.
Un de leurs sbires nous a tendu un piège au marais, avec des fleurs de glycine. Même si Serfane était encore en vie, elle n'aurait probablement pas la force d'en produire autant que ce que le Yalph nous a balancé. Doit y avoir un endroit pas loin des marais, probablement côté plaine, où il en pousse pas mal... Dans tous les cas ils doivent pas être bien loin. Mais à mon avis, votre fille a peut-être plus d'hypothèses que moi sur le sujet.
- Des fleurs de glycine...
Sur ce, veuillez m'excuser. 
- Oh, oui. Il y a des serviettes sous le lavabo. Je prépare ton lit en attendant, ça sera le canapé.


Elle bailla puis alla poser son verre. Une fois seule, elle retranscrit sur papier les notes de l'ex-traître, les relisant en détails. C'était léger ça, même si un haineux était intervenu... Pas d'autres infos qu'il aurait pu déclarer. Si Nosmaël ne l'avait pas précisé, c'est qu'il ne devait pas y avoir d'autres informations importantes. Par contre, Ceyles avait été là aussi. 
La mère soupira et se tourna vers l'escalier.
- Ceyles ? Est-ce que tu peux venir s'il te plait ?

Cette dernière quitta la salle de bain en tenue légère, laissant échapper de la pièce un nuage de vapeur. Elle se retrouva nez-à-nez à Nosmaël, et rougit un peu. Puis contre toute attente, elle lui lança un regard plein de... non mais enfin Ceyles ?! Elle s'éloigna en trottinant dans sa chambre.
- J'arrive !
Elle prit la sacoche qu'elle avait utilisé durant le voyage, puis dévala l'escalier.
- Y'a un soucis ?
- Montre-moi ce que tu as récupéré.

La petite eut un sourire moins malin, puis elle s'assit à table. S'assurant que Nosmaël n'avait pas demi-tour que ce soit parce qu'il avait oublié quelque chose, pour son regard lubrique, ou pour en savoir plus. Elle chuchota :
- Avant que Nosmaël ne l'achève, il a laissé tomber ça volontairement.

Elle tendit une petite fiole, avec des papiers à l'intérieur. L'Envoyée des Clarghs le saisit, ouvrit le flacon. Plein de petites notes datées s'échappèrent du contenant. Amnaysia regarda les papiers un par un. Elle semblait troublée.
- Maman ?
- C'est un journal. Il a souhaité nous faire part de son savoir, ne supportant plus l'Organisation de la Haine.
Elle posa le papier qu'elle était en train de lire.
- Peut-être qu'il s'est dit qu'il n'avait aucune chance de retrouver une vie tranquille, s'il quittait les haineux... Alors, il a préféré mettre fin à ses jours, mais en nous permettant d'aider les...

Silence.

- Les ?
Amnaysia se leva, les yeux rivés sur la note dont elle avait reprit la lecture.
- ... Maman ?
- Je file m'habiller, je vais à la caserne. Reste ici, je reviens dans quelques minutes !
- Tu préfères pas que je te suive ?
- Habille-toi vite dans ce cas.

La jeune femme remonta, repassant devant la salle de bain. Elle avait un immense sourire sur les lèvres.


~ Précédent ~

-
La ville est en vue...
Ashel leva la tête en soufflant. Ils avaient avancé au trot, ce qui avait prit quelques heures supplémentaires avant d'arriver. Le semi-Lauc sentit son coeur s'emballer.
- Maman...
Haukar sourit.
- Elle va bien.

Il lui massa les épaules. Une silhouette se rapprochait d'eux. Un soldat, avec une torche, à cheval.
- Messure Haukar, vous êtes de retour !
Il fit ralentir sa monture, ses yeux rivés sur...
- ... Messire Ashel ?
- Va prévenir ma femme. Dis à la garde...
Une lueur de vie, disparue depuis huit ans, survint dans son regard.
- ... Dis-leur que le fils de l'Envoyée des Clarghs est de retour.

Le garda sembla partager son émotion. Il partit en courant, les chevaux étant plus rapides que les jeppies sur une courte distance. Ashel le regarda filer comme le vent.
Le vent...

Un visage familier lui revint en tête. Il se tourna vers Coban. Il l'interrogerait plus tard. La soirée risquait d'être peu reposante... 


Amnaysia et Ceyles se préparait à partir. La jeune fille descendait l'escalier.
- On récupère les informations nécessaires et on r...
La porte d'entrée s'ouvrit en claquant contre le mur. La guerrière sursauta et lança un regard mauvais et plein d'incompréhension au soldat responsable du geste. Le dévisageant de haut en bas, elle le laissa reprendre son souffle. Qu'est-ce qui l'avait obligé à venir la déranger au beau milieu de la nuit ?... Pensant comprendre, elle blêmit.
- Est-ce que Haukar a été...?
Il secoua la tête.
- Non il va bien. Par contre... Il a...
Il repris son souffle pour lâcher d'un coup :

- Retrouvé Ashel !

La nouvelle ne tarda pas à faire le tour de la ville. Les soldats se pressaient à l'entrée de la ville pour accueillir les héros. Les jeppies atteignaient l'entrée. Des soldats se précipitèrent à eux.
- Capitaine Haukar, est-ce que vous avez besoin d'aide ?!
Il leur répondit d'un sourire et continua à avancer au trot. Les habitants étaient à leur fenêtre. Chacun chuchotait. Ce garçon, aux longs cheveux rouges, était reconnaissable parmi mille garçons.

Koé avait été réveillée par le chahut. Si Haukar était là, alors Coban aussi, non ? Elle se leva rapidement, hésitant à réveiller les filles. Non, leur cycle de sommeil serait trop perturbé. Elle enfila un manteau et se leva rapidement. Peut-être qu'elle croiserait Delf dehors... Elle jeta un coup d'oeil à la porte de la maison de son fils, avant de continuer sa route vers la place.

Une fois la grande porte franchie, Haukar descendit de sa monture. Il fit descendre son fils et le regarda un instant. Il avait d'aller déjà mieux, bien que très fatigué.

Puis un bruit de pas qui courent se fit entendre. Haukar les reconnaissait également entre mille. Il tourna doucement la tête, tandis que le rythme des pieds diminuait son allure. Amnaysia était là, Ceyles derrière elle. Le temps sembla s'arrêter un instant. 

Elle s'approcha tout doucement. Ashel la regardait, fatigué. Il lui sourit. Ce fut le geste de trop. Amnaysia se jeta sur lui et le serra fort dans ses bras. Elle se mit à hurler ses pleurs, caressant les cheveux de son garçon. Ce dernier avait fermé les yeux, resserrant l'étreinte de sa mère.
- Je suis là, maman.

Haukar, après un temps où il fut lui aussi pris par l'émotion, vont les enlacer à son tour. Ceyles hésita et s'approcha à son tour, pour rejoindre la famille.

Koé venait d'arriver. Coban n'avait pas eu le temps de la voir se jeter dans ses bras. Elle lui embrassa la joue très fort.
- Tu m'as manqué, mon héros. 
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tilyane
Séraphin
Séraphin

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2009
Messages: 660
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Race: Ibra (Ombre)
Autres races: Un lézard

MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2018 - 00:28    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Nosmaël profita d'avoir quitté la pièce pour dénouer sa veste tâchée de sang de sa taille. En relevant la tête, il croisa la charmante Ceyles avec ses cheveux mouillés, sa nuisette et sa façon de le déshabiller du regard.
...
Il rougit violemment, totalement pris au dépourvu. D'où elle lui lançait un regard aussi suggestif la p'tite Ceyles?! Elle avait bien grandi... oh pour l'amour du ciel, va te doucher Nos, tu vaux mieux que ça.
Enfin un vrai moment de détente dans cette journée moisie. Il aurait dû commencer par parler du fait de raser la zone, plutôt que de bluffer comme un idiot sur la soit-disante piste sûre pour retrouver Lundeck, par contre, il avait la nette impression que Ceyles en savait plus... Il verrait ça plus tard avec elle, si possible avec Amnaysia à côté histoire que la situation ne devienne pas bizarre, parce que ça, clairement, il ne l'oublierait pas, et il n'avait pas franchement envie de se mettre l'envoyée à dos.

Une fois propre, il rinça les tâches de sang à l'eau froide et au savon de sa veste, tant pis pour le reste. Il avait encore assez de pudeur pour ne pas risquer de se faire reluquer en caleçon par une adolescente. Il étendit sa veste et redescendit, se dirigeant vers la cuisine pour récupérer son carnet de notes. Sur la table, il trouva les retranscriptions d'Amnaysia...
D'où ça sortait? Son regard se posa sur les petits bouts de papiers. Des notes? Des messages? Il lut depuis le début, ça ressemblait à des bribes de quotidien d'un haineux. Est-ce que par hasard il s'agissait de celui dont il avait explosé le crâne?

Il parvint à la fin de la lecture, son cœur manqua un battement. Il tourna la tête vers les filles, elles semblaient prêtes à partir, elles devaient avoir compris la même chose que lui... Il couvrit sa bouche d'une main tremblante et s'assit.

- ...Serfy...

C'était étrange, il ne réalisait pas pleinement, mais il se sentait comme assommé, comme si une grosse pression lui pesait subitement, plus que la normale.

- Elle a besoin de nous...

Il reprit de la consistance et se releva, bien décidé à suivre Amnaysia et Ceyles, même si il n'avait plus de veste, tant pis, sa faute. Alors qu'il approchait, il surprit une étrange conversation.

- Est-ce que Haukar a été...?
- Non il va bien. Par contre... Il a... Retrouvé Ashel !
- ...Quoi?!

Nosmaël se précipita dehors, accompagné des deux blondes. La ville était en effervescence tant la nouvelle se répandait à une vitesse folle.

Alors que le quatuor se faisait accueillir en ville, le taillandier sentit une emprise sur ses épaules: Fable n'avait pas l'habitude de voir autant de monde d'un coup et s'accrochait à lui, partiellement cachée sous ses ailes.

- N'aies pas peur, ils sont contents qu'on soit revenus, ça fait 7 ans qu'Ashel a disparu tu sais?
- Mmmh...

Elle comprenait, mais ça ne l'empêchait pas de stresser.

~

- Tu vois quelque chose..? Qu'est-ce qu'il se passe?
- .......Oh par Kareeda....
- Mrou?
- ...C'est ton ex!!
- Tu t'fous de moi?!
- Je t'assure que c'est lui!

Le couple sortit en trombe de la maison, mais Delf-Wido se mit à ralentir.

- Bah..? Wiwi...?
- Je... On était ensemble avant qu'il disparaisse... J'ai pas envie de le brutaliser dès son retour avec nous deux...
- ...Si tu veux je m'affiche pas avec toi, mais il a certainement besoin de te voir après tout ce temps.
- Mais Kus...
- C'est ton meilleur ami d'enfance oui ou merde?!

Delf releva la tête vers l'ange qui venait de lui attraper les mains et les lui tenait fermement. Une profonde tristesse marquait le visage du vialvis, avant qu'il ne l'embrasse tendrement, c'était un peu sa façon de le remercier de lui avoir remis les idées en place.

- T'as raison, on lui dira quand il sera prêt.

Ce qui risquait d'arriver plus vite que prévu, il le savait. Un câlin encore, il ne demandait que ça, mais refuser un baiser de son ami, il en serait fort peiné, et il serait bien obligé de justifier son refus... Il n'avait tellement pas envie d'en arriver là. Il avait beau être heureux du retour d'Ashel, il avait déjà calculé les conséquences de son engagement avec Kustaa, et pour l'heure, il semblait bien que son choix était déjà fait depuis longtemps, mais voilà, il aurait voulu ne pas avoir de cœur à briser.

~

Coban essuya quelques larmes en regardant la famille se retrouver. C'était tellement beau! Il aperçut Nosmaël et lui adressa un petit coucou rapide auquel le qyka répondit, attendant le moment où il pourrait saluer son vieux camarade.

- Tu m'as manqué, mon héros. 

L'homme-fée frôla effectivement la crise avec l'attaque surprise de Koé, mais lui lança un regard heu... baigné de larmes oui, mais visiblement tellement heureux, puis l'enlaça de toutes ses forces.

- J'ai cru mourir, j'ai cru qu'on allait tous y passer et maintenant il est là et j'suis dans tes bras, et Mellie et Mikado vont revoir leur Papa demain, p'tain ma chérie j'suis tellement heureux...

C'était drôle et mignon, c'est vrai que l'artisan était assez réputé pour sa sensiblerie. Par contre, derrière lui, il avait un peu oublié la sauvageonne qui, intriguée par les effusions d'affection, s'était plantée devant le couple, la tête penchée sur le côté.

- Tu fais quoi Papa?
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 199
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2018 - 15:41    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Ashel souriait à toutes ces personnes venues l’accueillir. Il se décrocha de l’étreinte de ses parents, après avoir longtemps rassuré sa mère. Il ne se doutait pas du tout de la tournure qu’allait prendre cette nuit.

Apercevant Nosmaël dans la foule, il s’approcha pour lui faire une accolade.
- Tu es ici ! Qu’est-ce que ça me fait plaisir de te revoir, camarade !!

- Tu fais quoi Papa ?
En pleine étreinte avec son mari, Koé releva la tête avec surprise.
- Heh… ?
La Vialvis posa ses yeux bleus sur la jeune femme. Elle la dévisagea de haut en bas. Elle ressemblait à Tilyane, mais… ce n’était pas elle. A Coban également, beaucoup, mais…
Puis… non mais en fait…
- … Bonsoir…. ?
Elle interrogea Coban, toute émotion disparaissant d’un coup de son visage heureux quelques secondes plus tôt.

Le fils de l’Envoyée des Clarghs jeta un regard autour d’eux, et plus le temps passait, plus il semblait inquiet.
- Delf… il n’est pas là ?
Amnaysia et Haukar tournèrent la tête, réalisant le problème. Ils regardèrent Koé et Coban, qui d’un coup semblaient entouré d’une aura glacée. Il y avait cette fille aussi… Amnaysia interrogea Haukar du regard.
- Je t’expliquerai. On a plus urgent là.
Ils s’approchèrent de leur fils.
- Ashel.
Le semi-Lauc regarda ses parents, avec toute la crainte du monde dans les yeux.
- Dites-moi pas qu’il s’est…
- Il va bien. Il vit à Shiroyuki.
Ashel souffla durant un instant. Il se reprit.
- Mais alors pourquoi il n’est pas là… ? Il m’en veut ou… il ne s’est pas réveillé peut-être ?
Amnaysia prit sa main doucement. Elle lui sourit et inspira.
- Il te parlera plus tard. Là ça ferait trop d’émotion d’un coup. Puis il fait nuit, peut-être qu’il se repose.
Le garçon parut rassuré.
- Je me demande comment il va… s’il a changé. S’il a su vivre en se passant de nos délires… S’il pense encore à moi…
Les parents se regardèrent tristement. Ashel avait un sourire rêveur, il ne les avait pas remarqués.

- J-je me souviens pas qu’on a eu une fille avant Mellie et Mikado…?
Il devait tenter de se justifier. Mais les mots de l’homme-fée ne parvenaient pas à ses oreilles. Elle le coupa.
- Non mais depuis quand tu as une fille ? Puis c’est qui la mère ?
Elle recula.
- Mais j’te connais depuis longtemps, on est mariés, je… je devrais le savoir, la connaitre, non… ?
Koé avait blêmi.
- Puis c’est qui… Et toi tu m’as… ?
Elle ne le laissait pas s’approcher. Elle regardait Fable comme la pire personne qu’elle aurait pu connaitre. Une larme coula sur la joue de la Vialvis.

- … Tu m’as vraiment… ?

Il aurait beau protester, sa femme refusait d’entendre quoi que ce soit cette nuit. Elle tourna les talons, les mains devant sa bouche.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tilyane
Séraphin
Séraphin

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2009
Messages: 660
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Race: Ibra (Ombre)
Autres races: Un lézard

MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2018 - 20:28    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Nosmaël attendit le moment opportun pour accueillir Ashel.

- Tu es ici ! Qu’est-ce que ça me fait plaisir de te revoir, camarade !!
- Ha ha! Ashel bon sang! Comment tu te sens?! Faudra que tu me racontes ton voyage dans le néant là!

Il se sépara de lui et lui adressa un sourire sincère.

- C'est vraiment super que tu sois revenu. Tu tombes à pic pour... Oh non rien, on en parlera autour d'un verre ha ha!

Il espérait que le rouquin ne l'interroge pas sur Serfane, il avait failli gaffer. Si Ashel tombait à pic pour l'aider à trouver Serfane qui était peut-être en vie? Il ne savait même pas qu'il n'avait pas été le seul à disparaître, il y a 7 ans.

- Je pionce chez toi ce soir, je vous suis du coup.


Face à la surprise de Koé, Coban se souvint qu'il avait effectivement des explications à fournir. Il lança d'abord un regard gêné à la plus jeune.

- Oh... ne m'appelle pas "Papa" veux-tu? Koé, je te présente Fable, Fable, voici Koé, mon épouse.
- Épouse?
- … Bonsoir…. ?
- Bonsoir! Tu es ma nouvelle Maman? répondit Fable visiblement heureuse qu'on lui parle.

Coban sentait que la situation tournait très mal.

- Je... Ashel l'a trouvée avec lui dans le néant, au château de Luba. Qui sait combien de temps elle y a passé ha ha..!

Plus loin, la situation devenait presque aussi tendue.

- Delf… il n’est pas là ?

Nosmaël préféra rester à l'écart. C'est vrai qu'il y avait ça aussi... Merde, il avait beau être dans une situation délicate, il n'enviait pas celle d'Ashel. Ses parents décidèrent de l'épargner, ce n'était pas plus mal. Ce ne serait pas lui qui lui annoncerait, il pousserait Delf à lui dire, si il le faut.

- Je me demande comment il va… s’il a changé. S’il a su vivre en se passant de nos délires… S’il pense encore à moi…

Face au désarroi des parents, l'ex traître tenta de lancer tout le monde sur une autre conversation, de toutes façons, ça commençait à se refroidir du côté des parents de Delf. Son père aurait vraiment été le genre de type à faire des enfants dans le dos de sa femme? Incroyable, il l'aurait jamais cru!

- Bon sinon, je vous paye une tournée demain pour fêter son retour et pour vous remercier de votre hospitalité?

Ils ne marchaient que depuis quelques minutes, quand une voix intervint derrière eux. Nosmaël se retourna le premier et ne put réprimer un rictus de gêne.

- Ash!! J'y crois pas j'ai failli te louper!

Il avait bien grandi Delf, depuis.


- J-je me souviens pas qu’on a eu une fille avant Mellie et Mikado…?
- Qu..?. Mais enfin chérie tu penses quand même pas que c'est-
- Non mais depuis quand tu as une fille ? Puis c’est qui la mère ?
- Non! Non tu t'trompes, j'te dis qu'on l'a découverte au château, là où on m'a fait ces foutues expériences tu sais bien..! Chérie s'il te plaît, on verra ça demain d'accord?

Il tenta de la rassurer d'une main sur la joue, mais elle ne se laissait pas faire, et son mouvement de recul lui provoqua un pincement au cœur, il était en train de comprendre qu'il la perdait. En même temps, sa ressemblance avec la jeune fille était vraiment, VRAIMENT flagrante, et là, il n'avait aucune idée de comment la convaincre, tant il était paniqué. Fable, quand à elle, ne comprenait pas l'enjeu. Elle avait l'impression d'être une étrangère... oui c'était ça, elle n'aurait pas dû être là. La femme de son papa ne voulait pas d'elle. Mais alors il fallait qu'elle parte? Après toutes ces années à le chercher? Pas question.

- Il a raison, c'est la première fois que je le vois!
- Koé, c-c'est pas du tout c'que tu penses! Jamais j-
- Mais j’te connais depuis longtemps, on est mariés, je… je devrais le savoir, la connaitre, non… ?
- Mais j'suis aussi surpris que toi t'sais?! J'sais pas qui est sa mère, j'en ai aucune putain d'idée!
- C'est parce que techniquement je suis née par ins-
- Puis c’est qui… Et toi tu m’as… ?

Coban commençait à perdre le contrôle de ses émotions. C'était forcé, qu'elle réagisse comme ça, qu'elle pense ça, même si c'était lui. Il n'avait aucune preuve de toutes façons. Il ne voulait pas laisser une telle accusation planer sur lui, mais il n'avait vraiment aucune preuve d'innocence. Sauf peut-être...

- Non... Koé, j'étais jeune alors-
- … Tu m’as vraiment… ?
- Merde, non... C'est pas c'que je voulais dire Koé!

Il avait mal formulé. Il avait mal formulé et elle commençait à partir, alors il tenta de la rattraper par un câlin, mais bien sûr, elle lui échappa de nouveau.

- Koé, écoute moi!!! J't'ai jamais trompé c'est faux!! C'est complètement faux!! J'ai toujours aimé qu'toi putain! Koé!!!

Rien à faire, elle ne l'écoutait pas. Il regarda autour de lui, mais affronter le regard des curieux encore présents était trop difficile pour lui. Et ça l'emmerdait d'autant plus qu'il s'était remis à pleurer comme une fontaine et s'essuyait les yeux en continu.

- Ca fait mal... j'ai jamais été ce genre de salaud...
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 199
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2018 - 22:14    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Je pionce chez toi ce soir, je vous suis du coup.

Ashel sourit en guise de réponse. Il avait réussi à se faire réaccepter à ce point ? C'était génial ! Il sentit un poids sur son dos et sourit en regardant Ceyles.
- Qu'est-ce que tu as grandi !
Il voulu la prendre dans ses bras et la soulever, mais son manque de force lui rappela qu'actuellement, il ne devait pas plus valoir qu'un légume face à un zombie. Amnaysia sourit.
- Bon sinon, je vous paye une tournée demain pour fêter son retour et pour vous remercier de votre hospitalité? 

Volontiers.
- Ash!! J'y crois pas j'ai failli te louper!

Cette voix... 
Le semi-Lauc se retourna, son coeur fit un bond.
- Delf...
Ses yeux s'embuèrent de larmes.
- C'est... c'est toi... !

Il ne put se retenir plus longtemps, et du mieux qu'il put, il avança à grandes enjambées jusqu'à lui. Pas question de l'embrasser maintenant avec son souffle d'asthmatique dû à cette rapide course.

Il se jeta à son cou et le serra fort. Haukar et Amnaysia l'observèrent, avec une pointe de tristesse, et d'émotion, face à ces retrouvailles.

Ashel recula un instant pour admirer Delf-Wido.
- Tu fais ma taille ! Bah ça alors ! Tu as l'air d'aller bien, je suis tellement content de te revoir ! 
Il rit. Il pleurait de joie.

~

Koé referma derrière elle. Une main devant la bouche, elle était incapable de contrôler ses émotions. Elle jetait son regard partout. Chaque objet lui rappelait son mari. Ses filles. Sa famille. Non. Quelle famille ? Cette fille ? Son père ?
Elle voulu frapper dans le mur, mais se retint au dernier moment. Les filles dormaient. Les filles... Les leurs ? Les seules ? Visiblement non.
La Vialvis se retint de crier de désespoir. Elle traversa le salon, la buanderie, le garage. Une fois loin, elle prit un bout de bois qui trainait, et le lança contre un mur.

Mellie ouvrit les yeux en sursautant. Elle se tourna vers sa soeur.
- T'as entendu ?

Koé gémissait, incapable de hurler son désespoir ici. Elle s'arrachait les cheveux. C'est en voulant saisir une mèche qu'elle sentit la broche. Cette broche qu'elle ne quittait plus depuis des années. Elle l'attrapa et la regarda, longuement. Pourquoi il lui avait faite ? Parce qu'il l'aime, très très fort.
Elle sentit son coeur partir en lambeaux. Koé posa la broche sur la table. Elle ouvrit la porte du garage, referma derrière elle et partit.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tilyane
Séraphin
Séraphin

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2009
Messages: 660
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Race: Ibra (Ombre)
Autres races: Un lézard

MessagePosté le: Ven 6 Avr 2018 - 00:05    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

Alors que Nosmaël se retenait de lancer un "aouuch..." mal placé, Delf souriait de toutes ses dents en voyant son ami se retourner, non sans un pincement au cœur cependant, quand il le vit avancer vers lui. Il était vraiment à bout de forces, il avait peur qu'il lui claque dans les bras à tout moment.

- Oui c'est... c'est moi.. Oh Ash!

Il pressa le pas pour épargner au rouquin de faire toute la distance qui les séparait et l'accueillit à bras ouvert, en veillant à ne pas serrer trop fort, il pouvait un peu sentir ses omoplates... Il avait beau avoir une chose terrible à lui avouer, il n'en était pas moins heureux de savoir Ashel en vie et parmis eux après tout ce temps.

- Tu fais ma taille ! Bah ça alors ! Tu as l'air d'aller bien, je suis tellement content de te revoir ! 

Delf essuya une petite larme aussi en souriant.

- Toi t'as une sale mine. Vas vite reprendre des forces, on se reverra demain si tu veux hein?

Il le serra à nouveau dans ses bras et salua rapidement les parents et Nosmaël avant de commencer à s'éloigner.

- Je suis désolé, je ne pouvais pas manquer ton retour, mais je suis vraiment très fatigué et je travaille demain. Tu me retrouve au Café Plume Noire? C'est dans la rue adjacente à la tienne, tes parents pourront te montrer où c'est. Viens quand tu veux. Bonne soirée!

Il lui adressa un timide signe de la main et disparut.

~

Micado s'était réveillée aussi.

- T'as entendu ?
- Oui... Tu crois que c'est un voleur?

La petite lança un regard intrigué à sa jumelle.

- Faut qu'on prévienne Papa et Maman sans faire de bruit.

Alors que les deux petites quittaient prudemment leur chambre, le coeur battant, la porte d'entrée s'ouvrit soudain. Micado étouffa (très mal) un cri de stupeur, mais la silhouette de leur père la détendit. Elle reprit son souffle et courut dans ses bras. Coban alluma la lumière et accueillit les deux petites. Il avait une mine affreuse.

- Qu... Qu'est-ce que vous faites là? Vous êtes pas supposées être couchées?
- Papa! Y a du bruit en bas!

L'homme-fée arcqua un sourcil. Koé était rentrée non? Derrière lui se tenait Fable qui passa la tête par l'encadrement de la porte.

- Je vais aller voir et après vous retournez au lit d'accord?

Il était loin d'imaginer ce qui l'attendait en bas, ou ce qui ne l'attendait pas.
Quelques cheveux argentés qu'il trouva sous ses pieds lui tirèrent une petite mine triste, mais trouver la broche sur sa table de travail lui coupa le souffle. Il s'approcha doucement, la prit entre ses doigts. Fable posa doucement sa tête sur l'épaule de son géniteur en lui frottant le dos quand les épaules de celui-ci furent secouées de sanglots, et qu'il cachait son visage d'une main pour pleurer en silence, tout seul avec ses trois filles.
Micado ne comprenait pas ce qu'il se passait, mais l'essentiel ne lui avait pas échappé, et à voir sa soeur, elle n'était pas la seule.

- Elle est où Maman?

L'homme-fée se baissa et amena les jumelles contre lui.

- ...Demain c'est Papa qui vous emmène à l'école...


~

Delf était sur le chemin du retour, Kustaa avait finit par le rejoindre un peu plus loin. Alors que l'ange essayait de déculpabiliser le vialvis, ce dernier accéléra le pas en croisant quelqu'un qu'il ne pensait pas voir seule ici, encore moins dans un tel état.

- ... Maman?! Qu'est-ce qui s'est passé?
- On peut t'héberger si tu veux.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amnaysia
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2007
Messages: 1 199
Localisation: Sur la terre des Clarghs
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Race: Lauc (Humain)
Autres races: Une mouche orange fluo

MessagePosté le: Mar 10 Avr 2018 - 11:56    Sujet du message: Étranges retrouvailles Répondre en citant

- Je suis désolé, je ne pouvais pas manquer ton retour, mais je suis vraiment très fatigué et je travaille demain. Tu me retrouve au Café Plume Noire ? C'est dans la rue adjacente à la tienne, tes parents pourront te montrer où c'est. Viens quand tu veux. Bonne soirée !

Ashel hocha la tête. Il le serra dans ses bras une nouvelle fois, avant de le laisser s'éloigner. Il ne réagissait pas trop au fait qu'il ne resterait pas avec lui ce soir, mais son regard s'était voilé d'interrogations durant un instant. Amnaysia et Haukar s'étaient échangés un regard peiné. Puis leur fils reprit la parole, une fois Delf éloigné.
- Est-ce que ce... serait possible de ne pas dormir seul ce soir ?

Ceyles pencha la tête sur le côté. Ashel se tourna lentement vers eux.
- J'ai peur encore que... tout ne soit en fait qu'un beau rêve. Et si je me réveille en étant loin de tous, j'ai peur de me dire qu'en fait je ne suis jamais sorti du Néant.


Amnaysia le regarda avec peine. Elle s'approcha et le prit dans ses bras, puis murmura :
- Viens, Ashel, on rentre à la maison.
Il hocha timidement la tête et la suivit, soudainement rattrapé par la fatigue. Haukar, comme s'il remarquait un certain détail, observa sa femme de haut en bas avec amusement.
A cette heure de la nuit, je ne pensais pas te retrouver aussi bien habillée pour son retour.
- Pardon ?
- J'aurais espérée te voir moins vêtue en sortant de la maison ~.
- Papaaaaaaa...
La femme plissa les yeux, réalisa, et fit signe à Ceyles de s'occuper de son frère. Ce dernier, trop fatigué, se laissa guider sans réclamer d'explication. Une fois éloignés, l'Envoyée des Clarghs se tourna vers le Capitaine.

- On a une piste par rapport à l'Organisation de la Haine.

Haukar sembla toute ouïe.
- Nosmaël et Ceyles ont trouvé un Haineux qui a souhaité quitter l'organisation. Il leur a laissé un dernier message avant de… perdre la vie.
Il lança un regard à Nosmaël, Amnaysia n'avait pas précisé mais il se doutait bien que l'ex-soldat n’y était pas pour rien dans la mort de cet individu :il ne serait pas retenu face à un sous-fifre de son rival. Il reposa ses yeux sur la guerrière.
- Je t'écoute.
- ... "Les Djorgs ne vont pas tarder à faner". C’est un message qu’il a laissé.
Haukar resta stoïque quelques secondes, avant de reculer comme abasourdi. Ses yeux indiquaient une sorte d’espoir, mêlé à la crainte qu’il soit déjà trop tard. Il se tourna vers Nosmaël qui avait sans doute un regard similaire, puis il secoua la tête.

- C-c’est une bonne nouvelle. O-on va p-pouvoir les s-sauver. I-il le faut.

Ses mains tremblaient. Il sentait sur ses épaules tout le poids de la culpabilité, à ne pas avoir réussi à les retrouver en sept années. Pour un chef de guerre, cette perte était inconcevable, et à en voir son état, il ne s’en était en réalité jamais remis. Amnaysia posa une main sur sa joue, il la regarda avec de petites perles humides au coin des yeux. Sa femme vint le serrer dans ses bras. Il répondit à son étreinte en la serrant plus fort. On put l’entendre sangloter, avant de s’essuyer les yeux et se tourner vers Nosmaël.
- On va à la caserne. Tout de suite.
- Haukar, tu rentres tout juste de Lub-
- Il est hors de question que je me repose après cette information.

~

- Je vais aller voir et après vous retournez au lit d'accord ?

Mellie hocha la tête et resta près de Mikado, se cachant timidement derrière elle. Elle regarda Fable suivre son père, en s’interrogeant sur qui pouvait bien être cette personne. En tout cas, hors de question de laisser une « inconnue » seule avec Papa !
Les deux petites le rejoignirent dans l’atelier, elles s’arrêtèrent en le voyant pleurer. Pourquoi… ? Pis il tenait la broche de Maman ? Où était-elle ? C’était elle le bruit dans le garage ?

- … Papa… ?

Elle se blottit dans ses bras lorsqu’il l’amena, avec sa sœur, contre lui.
- ... Demain c'est Papa qui vous emmène à l'école...

Mellie fit un oui de la tête, tout en lançant un regard à Mikado. Est-ce qu’elle comprenait ce qui se passait, elle ? Et l’étrangère ? La jumelle la regarda, toujours dans les bras de son père.
- … T’es qui, toi ?

~

Koé ne se calmait pas. Les larmes tombaient sur les dalles, et la Vialvis essuyait régulièrement ses joues avant de cacher son visage dans ses mains. Les passants qui rentraient chez eux après avoir assisté aux retrouvailles la regardaient avec peine. Elle se retenait de hurler, laissant échapper de gros sanglots qui laissaient supposer qu’il lui faudrait beaucoup de temps pour faire un deuil.
Une voix la tira de ses pleurs, mais il avait fallu mettre une main sur son épaule pour lui faire réaliser que son fils et son gendre étaient là.
- ... Maman?! Qu'est-ce qui s'est passé?
- On peut t'héberger si tu veux.
-

Elle les regarda, tour à tour, la bouche entrouverte. Jamais elle ne s’était mise dans un état pareil. La mère se mordit la lèvre, avec force, puis elle cacha son visage en se blottissant contre son fils.

- Je veux partir loin d’iciiii…

Et Koé repartit dans de gros sanglots.
~_______________________________________~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:22    Sujet du message: Étranges retrouvailles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Atangla Index du Forum -> RP - Atangla, 20 ans après -> En avant ! -> La Terre des Clarghs -> Shiroyuki Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com